Rire et Maladie

Yoga du rire et maladie


Le rire permet de réduire la perception de la douleur. Il accompagne les malades d'un point de vue  social et mental en créant une atmosphère  favorable au bien-être permettant de surmonter l'épreuve quelle qu'elle soit.  Nous proposons des ateliers de yoga du rire à la carte :

  • Hôpital
  • Mutualité
  • Association de malades
Pratiqué en groupe, le rire renforce les liens d’amitié. Il permet de lâcher prise,  rend plus joyeux et plus énergique, il permet d’avoir un état d’esprit plus positif et de prendre du recul par rapport aux situations plus stressantes en les considérant autrement.

Les exercices, pratiqués debout ou assis, sont adaptés, personnalisés aux spécificités de chaque groupe, de chaque personne.

Nos références

 

Altéo (personnes malades, valides ou handicapées), Ligue de la Sclérose en Plaques, ASBL Parkinson-Antenne de Huy, Maison de Quartiers Eghezée, Actif Club (lieu de rencontre pour mieux vivre sa maladie)

Nos clients témoignent

"Après plusieurs séances, j’ai retrouvé mon rire d'enfant... il me fait rire moi-même ! Je peux me prendre de fous rires seule!"

- Lou souffrant de fibromyalgie 

"C'est finalement bien drôle une séance de yoga du rire. Une séance organisée avec des parkinsoniens et leurs conjoints a ravi, surpris, fait rire, sourire, amusé et certainement détendu. Merci pour cette découverte positive qui a fait prendre conscience de la nécessité du rire dans le quotidien!"

- Éducatrice responsable du groupe de Huy

"Le yoga du rire m'a permis d'effacer toutes mes douleurs, aussi bien mentales que physiques. Je me sens reposée, calme, sereine et déstressée à la fin de la séance. Je n'arrête pas d'en parler autour de moi. Comme on se sent bien après avoir ri autant, comme ça soulage..., merci".

- Julie

"C'est la première fois que je pleure à une séance de yoga du rire, mais ça fait du bien! Vous revenez quand? "

Journée pour les malades chroniques Altéo

Témoignage de Norman Cousins

Gérer la perception de la douleur par le rire :

Au cours de l'été 1964, Norman Cousins, journaliste, est terrassé à 40 ans par une spondylarthrite ankylosante qui est une forme de rhumatisme incurable et très douloureux. Son état dégénère rapidement et voilà qu'il se retrouve à l'hôpital, incapable de dormir, avec des souffrances horribles. Il ne veut pas se laisser abattre et estime que si des émotions négatives peuvent lui être néfastes, des émotions positives amèneraient certainement à des changements positifs. Il décide que l'optimisme et le rire sont peut-être le meilleur remède. Et il se met à regarder toutes les émissions drôles que pouvait lui procurer la télévision.

« Je fis cette merveilleuse découverte, écrira-t-il plus tard, que dix minutes de rire m'assuraient au moins deux heures de sommeil sans douleur.»

Son état s'améliore, il quitte bientôt l'hôpital pour s’installer dans une chambre d'hôtel où il peut visionner des films comiques à satiété, lire des livres drôles, rire aux éclats, et dormir comme il le souhaite.

Quelques semaines plus tard, la douleur disparaît et les médecins constatent sans l'expliquer que sa maladie irréversible régresse. Au bout de quelques mois, il reprend même son travail de journaliste. Convaincu qu'il doit sa guérison à sa volonté de survivre et à sa cure de rire, Cousins écrira son étonnante expérience et en fera un bestseller.

 

-« Comment je me suis soigné par le rire » Petite bibliothèque Payot 2003


"Dix minutes de rire m'assuraient au moins deux heures de sommeil sans douleur" - Norman Cousins


En savoir plus sur tous les bienfaits du rire pour malades