· 

«Le rire protège la vie» Henri Rubinstein

Henri Rubinstein, docteur en médecine, spécialiste de l'exploration fonctionnelle du système nerveux,  travaille depuis plusieurs années sur l'intégration du rire à des fins thérapeutiques, il écrit, en 2003, «Psychosomatique du rire - Rire pour guérir» aux Éditions Robert Laffont.
Il introduit ainsi le sujet: «II faut faire confiance à la sagesse des nations qui proclament la nécessité et les plaisirs du rire, comme il faut faire confiance à la sagesse du corps qui a les mécanismes du rire inscrits en lui. L’existence même du rire prouve donc qu’il est nécessaire».

Le  docteur Rubinstein aborde le rire, en tant que médecin, d’une façon nouvelle et scientifique, il étudie l'utilisation thérapeutique du rire, ce qui se passe vraiment quand nous rions ; ce qui se passe dans notre corps d'un point de vue anatomique,  physiologique et neurobiochimique.

Il confirme:

  • en quoi le rire par son action sur le système neurovégétatif, est une thérapeutique majeure pour combattre les maladies du stress. «Le rire permet d'évacuer l'adrénaline, qui est une hormone d'éveil, une des hormones dites “du stress”. Ainsi, quand on rit, les mécanismes cérébraux du rire évacuent l'adrénaline et rétablissent le sommeil»

  • en quoi les explorations récentes concernant les «hormones du cerveau" permettent de comprendre comment le rire influe sur la santé en fabriquant des substances antidouleur, antistress, anti-dépression.  Comment l'humeur et le moral influent sur l'évolution des maladies. «Le rire se manifeste dans la volonté de vivre, le premier but de la thérapeutique par le rire est de restaurer l’humeur ludique, qui consiste à acquérir les principes de la pensée positive.»
  • en quoi le rire établit le fonctionnement harmonieux de l'organisme en réalisant un véritable "jogging" du corps et de l'esprit.

Dans son ouvrage  «Notre corps et ses crises» aux Éditions Lattès, Henri Rubinstein  met en évidence l’importance du rire en temps de crise : «Le rire est un mécanisme de défense, c'est une façon de se former une barrière protectrice contre la violence du monde. Rire, c'est une façon de résister. D'ailleurs, des études ont montré qu'on riait plus dans les années 1930, marquées par la crise et l'inflation, que pendant les Trente Glorieuses.»

 

H. Rubinstein souligne aussi l'importance de la connaissance de soi, des émotions qui font partie intégrante de nous «Ne serait il pas aussi utile de recevoir quelques notions sur la conscience de soi et le décodage des émotions que de connaître les rois de France et 1515?»

 

Et vous, qu'en pensez vous?

Pour la santé de vos proches et par ricochet, un peu la vôtre, offrez du rire!