· 

Mon premier podcast

Le 17 janvier, quelle ne fut pas ma surprise, lorsque Nicolas Portetelle me téléphone pour me proposer une interview podcast. Emballée, j’accepte l’invitation puis me  rétracte, après tout, je ne suis pas indépendante. Je n’apporterai aucun soutien, aucune piste aux personnes qui démarrent une activité. Mais Nicolas n’est pas du même avis: « Monter une ASBL, c'est aussi entreprendre, c'est aussi audacieux. Je dirais même plus, l'engagement émotionnel est encore plus fort, car on ne le fait pas pour l'argent (sinon, ça ne serait pas une ASBL...). Je pense ici qu'il y a moyen d'envoyer un message puissant. ASBL, SPRL, SA, ou personne physique, peu importe. J'essaie de communiquer et de transmettre des messages du type : sortez de votre zone de confort, chasser la valeur, pas l'argent, la persévérance,...Quelque part peu importe notre objectif financier ! ». Il m’invite à écouter les premiers Podcast dont celui d’Alyne François – Madame zéro déchet et ses Wrapi. Alyne est une amie.

Je suis conquise, ses arguments finissent par me convaincre, j’accepte la proposition. Je viendrai donc parler de ma passion pour le rire sans raison et des missions de l’ASBL : la promotion de la joie de rire et de l’optimisme dans la vie quotidienne y compris professionnelle. L’aide et le soutien de toute initiative contribuant au bien-être, à l’épanouissement et à l’intégration de la personne porteuse d’un handicap et de sa famille afin qu’ils puissent profiter d’une vie équilibrée, joyeuse, saine, culturelle, créative et solidaire.

Le rendez-vous est fixé au lundi 28 janvier. Je rencontre Nicolas pour la première fois, il me parle de son parcours, de son envie de partager ses connaissances en matière de vente à travers les récits des entrepreneurs qu’il rencontre sur son chemin. De laisser ainsi au passage, idées, principes et beaucoup d'inspiration !


Il me met à l’aise et nous commençons l’interview, j’ai adoré. 

Nicolas a raison : entreprendre quelle que soit la forme est toujours une aventure. 
J’ai participé à une semaine d’accélérateur d’innovation sociale – Quartier(s) libre(s) avec Benoît Lips et Myriam Malou comme intervenants. J’ai appris le « why » (expliqué dans le podcast d’Alyne François), le MVP (Minimale Value Projet), l’importance  du pitch (à qui on s’adresse, à quels besoins on répond). Après la semaine, j'ai découvert ce que je voulais vraiment faire : " Créer par le bienfaits du rire des ponts entre les personnes en situation de handicap mental et leur entourage"

J’ai participé à différentes formations (Écrire sur le web, les clés du succès où le développement personnel est mis  au service du développement professionnel). Avec les clés su succès, on parle de stratégie + énergie = magie.

J’ai rencontré Charles- Henri Gaukema qui m’a parlé de l’expérience client, des « Persona », qui m’a fait lire différents bouquins.
Je travaille de la maison et aussi au coworking de Fernelmont  pour rencontrer, pour partager, pour m'enrichir au contact des autres membres de la communauté, pour participer aux différentes formations (Trouver sa motivation entrepreneuriale pour faire durer la passion, Conférence « Client, mode d'emploi », …).

Je fais partie du réseau des Mompreneurs.

Je m’entoure de personnes ressources. Sylvie de Meeûs d’Amaranthe, l'agence web des entrepreneurs passionnés, avec qui j’ai travaillé à quatre mains pour la refonte de mon site. Vicky Allard, Ahgency qui travaille sur la refonte de mon logo et de ma carte de visite.


Jour après jour,  j’«agrandis» ma zone de confort, c’est une belle aventure. Les rires sans raison se propagent dans le monde du travail et au quotidien. Grâce aux bénéfices dégagés, des séances bien-être sont mis « en attente » au profit d’une ou de plusieurs associations ou institutions s’investissant auprès d’un public moins favorisé, en difficulté sociale, financière, physique ou autres (maison d’accueil, centre pour personnes handicapées, centre de revalidation, CPAS, suivi oncologie, demandeurs d’asile, etc. …).


Envie d'en savoir plus, écoutez mon premier podcast et vous saurez le pourquoi du yoga du rire et l’ASBL Joie de rire

Merci Nicolas pour cette belle rencontre, c’était super !

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Nicolas Portetelle (jeudi, 14 février 2019 12:04)

    C'est moi qui te remercie Isabelle ! Le sentiment est partagé, j'ai passé un excellent moment ! Merci pour ton merveilleux message que tu m'as transmis et que tu transmets aux autres, jours après jours, rires après rires !